Clic ta ville

Partagez l’article sur vos réseaux :

" Entre les plages et l’animation des bars l’été, les stations de ski comme Les Angles ou Font-Romeu et les randonnées dans le coin, moi qui suis très nature, je m’y retrouve complètement ! "
Anaïs
Originaire de Caen
« Entre les plages et l’animation des bars l’été, les stations de ski comme Les Angles ou Font-Romeu et les randonnées dans le coin, moi qui suis très nature, je m’y retrouve complètement ! »
Anaïs
Originaire de Caen

Vivre à Perpignan

Pourquoi venir vivre à Perpignan ?

J’ai quitté Caen à 18 ans pour faire des études dans le tourisme. J’avais le choix entre plusieurs villes pour la licence et j’ai choisi Perpignan pour le climat et la proximité de la mer. J’en avais assez du temps grisonnant normand (pas forcément pluvieux je précise !) et j’avais besoin de soleil. Je voulais aussi avoir la montagne pas loin, je suis très sportive et j’adore le trekking et le ski. Alors pour concilier mer et montagne, à part Nice mais qui est très cher et je n’ai pas accroché avec ce coin de la côte, j’avais l’impression que Perpignan, était un endroit qui pourrait me plaire !

Ce que j'y ai trouvé

Je m’y suis retrouvée complètement ! Entre les plages et l’animation des bars l’été, les stations de ski comme Les Angles ou Font-Romeu et les randonnées dans le coin, j’ai tout de suite été sous le charme ! Et dix ans après, moi qui suis très nature, j’adore toujours pouvoir vivre dehors toute l’année, faire du sport partout à l’extérieur… Cette semaine (NDLR en février !), il fait 20°, donc c’est le rêve ! Par contre, ce n’est pas une légende de dire que les Catalans sont fermés. Mais c’est comme partout, une fois qu’une personne vous intègre, on se fait une place au fur et à mesure. J’ai donc décidé de rester.

Côté job, vu mon secteur, j’ai trouvé assez facilement dans un hôtel, mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de postes saisonniers (d’avril à mi-novembre). Mais si on est sérieux, on a des chances que ça se transforme en CDI au final. Autour de moi, tous mes amis ont un travail stable.

Sinon, j’aime bien aussi la Catalogne car c’est un coin de France qui a des traditions assez vivaces : la sardane, la danse folklorique, le rugby avec le club sextuple champion de France, l’USAP (il faut avoir vécu l’ambiance d’un match au moins une fois dans sa vie !), les processions de la Saint-Jean au mont Canigou et le saucisson catalan, mon pêché mignon ! D’ailleurs, j’adore la nourriture du coin : les fruits et les légumes, ici tout pousse, tout est frais ! Il y a plein de maraîchers et de producteurs chez qui on peut acheter directement les fameuses cerises de Céret par exemple. Entre les dorades, les anchois, le muscat, les tapas et l’huile d’olive, ça change de la cuisine au beurre normande ! Même si le Turgoule (riz au lait normand) me manque !

Ce que j'aime faire à Perpignan

A vrai dire, je ne suis pas « fan » de la ville même de Perpignan. Il est préférable de sortir en groupe le soir à Perpignan… C’est dommage car l’architecture des maisons en pierre ocre est très jolie mais je préfère les petits villages des environs

Ce que j'aime faire dans la région Occitanie

Entre le ski l’hiver et la Méditerranée l’été, il y a de quoi faire ! Pour la plage, l’été je vais dans les petites criques un peu protégées au sud de Perpignan entre Argelès-sur-Mer et Port-Vendres, car on recherche la tranquillité. En paddle, je trouve des petits bouts de sable isolés du monde !

L’hiver, avec mon ami nous en profitons pour aller à Collioure car l’été c’est très compliqué d’accès et pour se garer ! J’aime bien aussi le coin de Leucate et du Barcarès, il y a beaucoup moins de monde alors que c’est aussi très beau. Mes spots préférés, c’est la crique de Paulilles avec son très beau restaurant de plage et le bar de nuit La Nouvelle Vague à Argelès. Sinon l’été il y a tout un tas de festivals : l’Eclectrobeach et Les Déferlantes, avec une programmation exceptionnelle, on attend le retour avec impatience cet été ! Et puis, on est en Catalogne, Barcelone n’est qu’à une heure et demi.

Ce que j'aime moins

Sans aucun doute, le vent, ça donne un sacré mal de tête et on ne s’y habitue pas ! Mais sans ce vent, on n’aurait pas de ciel bleu magnifique ! Et puis il y a toujours une solution de repli : quand c’est le vent marin, on va s’abriter dans l’arrière-pays, comme à Castelnou, reconnu comme l’un des Plus Beaux Villages de France et quand c’est la tramontane, on va vers la mer. Et comme, je disais la sécurité est un peu compliquée ici, il faut être vigilant…

Mon "quartier" près de Perpignan

J’habite à Thuir au pied des Caves de Byhr, le fameux apéritif catalan. C’est une petite bourgade sympa avec ses marchés, ses animations et ses concerts l’été. Dans les environs, il y a pas mal de mas qui font auberges ou gîtes. Et à Thuir même, on a la chance d’avoir un très bon restaurant gastronomique Arbequina !

Envie de découvrir d'autres villes ?

Découvrez notre classement des villes
les plus venteuses !

Découvrez d'autres témoignages !

Vivre à Grenoble

Maxence: “Cela fait 13 ans que je vis ici, et je découvre encore de nouveaux paysages et de nouvelles sorties à faire.”

Lire la suite »

Vivre à Toulon

Carole : “J’adore traverser l’immense rade avec les navettes maritimes, on a l’impression d’être en vacances ! On a la chance d’avoir des plages avec des restaurants les pieds dans l’eau et même des criques comme l’Anse Méjean en pleine ville, c’est magique !”

Lire la suite »

Vivre à Angers

Jacqueline : «A Angers, il y a beaucoup d’espaces verts, de maisons avec des jardins sur la rue, ce qui donne l’impression d’être à la campagne en pleine ville.»

Lire la suite »

Vivre à Annecy

Jean-Philippe : “Il y a tellement à faire à Annecy que finalement, à part pour le ski, on profite surtout de l’environnement exceptionnel du lac !“

Lire la suite »

Laisser un commentaire

TOUS VOS COMMENTAIRES