Clic ta ville

Partagez l’article sur vos réseaux :

“On apprécie de pouvoir rejoindre la mer en tram. Le soir on peut décider de pique-niquer sur la plage de Carmon et en une petite demi-heure on y est !“
Nicolas et Céline
Originaires de Paris
“On apprécie de pouvoir rejoindre la mer en tram. Le soir on peut décider de pique-niquer sur la plage de Carmon et en une petite demi-heure on y est !“
Nicolas et Céline
Originaires de Paris

Vivre à Montpellier

Pourquoi venir vivre à Montpellier?

(NDLR Céline) quand j’avais une vingtaine d’années, j’avais jeté mon dévolu sur Montpellier pour faire mes études, mais ça n’a pas pu se concrétiser à l’époque. Quelques années plus tard, dans le cadre de mon travail, j’avais souvent l’occasion de me déplacer sur Montpellier.  J’en ai eu assez du rythme métro-boulot-dodo de la vie parisienne, j’avais envie de province. Alors j’ai repensé à mon premier engouement. Je cherchais un job de cadre, donc j’ai eu un un peu de mal à trouver, j’ai attendu plus de 6 mois pour pouvoir descendre. Et Romain m’a rejoint quelques années plus tard.

Ce que j'y ai trouvé

(NDLR Nicolas) hormis le soleil et la proximité de la mer, je n’ai pas eu le même coup de coeur que Céline pour la ville…  Le centre-ville historique autour de la place de la Comédie a certes du cachet mais c’est un mouchoir de poche. (NDLR Céline) Moi j’apprécie beaucoup de pouvoir vivre dehors, j’ai été très bien accueillie par mes collègues, et aussi au tout début par une dame âgée native de Montpellier avec qui j’étais en colocation, un bon moyen de connaître la ville de l’intérieur ! Je me suis aussi inscrite à l’AVF et ai donc rencontré des nouveaux arrivants comme moi. 

Ce que nous aimons faire à Montpellier

Il y a beaucoup d’étudiants, de jeunesse dans les rues, et avec le beau temps et la proximité de la mer, on se croit un peu toujours en vacances. Il y a plein de petits bars, de restaurants de toute sorte, une vie assez légère un peu comme en Espagne.  Nous apprécions aussi de pouvoir rejoindre la mer en tram, le soir on peut décider de pique-niquer sur la plage de Carmon et en une petite demi-heure on y est !  Culturellement tout est accessible à portée de mains et souvent gratuits : il y a des musées très intéressants comme La Panacée et Le Moco, la ville investit vraiment dans l’art contemporain.

Ce que nous aimons faire dans la région Occitanie

Nous aimons beaucoup aller à Sète ou à Villeneuve les Magdelone sur l’étang de Thau, c’est très sauvage avec les flamands roses. On peut même circuler de l’un à l’autre en vélo sur la piste cyclable qui longe le canal du Rhône. Il y a aussi le très charmant village de Saint-Guilhem le désert, niché dans les montagnes dans l’arrière pays.  Et pour la plage, c’est Frontignan notre spot, Palavas-les-Flots est à éviter !

Ce que nous aimons moins

Le principal point faible de Montpellier, c’est le travail. Pas facile de trouver un travail, et il faut être prêt à rogner 20 % de son salaire ou sur ses prestations si on est indépendant.  Malgré ça, c’est une ville qui a beaucoup grossi ces dernières années et de manière un peu désordonnée. Ce brassage de constructions et aussi de populations, avec malheureusement pas mal de mendicités, ça donne un côté un peu hétéroclite… Entre les constructions d’architectes assez incroyables comme L’arbre Blanc (NDLR consacré bâtiment le plus beau bâtiment du monde en 2020), celles plus décriés comme l’hôtel de ville de Jean Nouvel et les logements sociaux qui font un peu cité dortoir de la périphérie, c’est un peu disparâtre. La ville manque aussi un peu de verdure : le long du Lez, c’est bien arboré, mais il y a des endroits très minéraux, comme le quartier Antigone.

Notre quartier à Montpellier

Nous habitons justement près du quartier Antigone, emblématique de la ville de Montpellier. Conçu par l’architecte catalan Ricardo Bofill  dans les années 80, sous le mandat de Georges Frêche,  c’est  un ensemble urbain qui allie aspect pratique et un certain esthétisme. On est donc aux portes du centre-ville qui est très agréable et on peut tout faire à pied ou en tram, idéal pour nous qui n’avons pas de voiture !

Envie de découvrir d'autres villes ?

Découvrez notre classement des villes qui pratiquent le plus le covoiturage !

Découvrez d'autres témoignages !

Vivre à Grenoble

Maxence: “Cela fait 13 ans que je vis ici, et je découvre encore de nouveaux paysages et de nouvelles sorties à faire.”

Lire la suite »

Vivre à Cannes

Céline : “J’apprécie l’effervescence des festivals et des touristes, tout en ayant la possibilité de déconnecter avec la mer et de me retrouver dans la nature”.

Lire la suite »

Vivre à Sète

Jean-Pierre : “Il y a de nombreux évènements autour de la mer comme l’Escale et la fête de des joutes lors de la Saint-Louis, une tradition très pittoresque !”

Lire la suite »

Laisser un commentaire

TOUS VOS COMMENTAIRES