Clic ta ville

Partagez l’article sur vos réseaux :

“ Nous avons commencé à découvrir la ville : les différents jardins, l’influence de Cocteau, le festival de musique classique, la proximité de l’Italie… Il y a de quoi faire ! ”
Karine
Ex-parisienne, à Menton depuis 2021
“ Nous avons commencé à découvrir la ville : les différents jardins, l’influence de Cocteau, le festival de musique classique, la proximité de l’Italie… Il y a de quoi faire ! ”
Karine
Ex-parisienne, à Menton depuis 2021

Vivre à Menton

Pourquoi venir vivre à Menton ?

C’est la rencontre avec mon compagnon qui a tout changé ! Parisienne depuis toujours, j’y suis née, y ai étudié, travaillé, j’adore cette ville ! Mais il y a six ans, j’ai rencontré Henri, un homme qui travaille sur les voiliers, et avec lui une autre vie. Pendant six ans, on a vécu au rythme des saisons d’été, mais ça ne nous suffisait plus. Et puis, à un certain stade de sa vie, on a besoin de plus de nature, de calme et de temps pour soi…. Le confinement a été la goutte qui a fait déborder le vase. J’en ai eu assez de Paris avec ses murs gris… On remet les pendules à l’heure et on se recentre sur ce qui est « essentiel ». D’autant plus que professionnellement, je sortais d’une expérience difficile où j’ai dû licencier plus de 50 personnes, ça s’est terminé avec moi…

Quand on a décidé de sauter le pas, c’était plus facile pour moi dans les RH de continuer à travailler dans le Sud que lui dans un voilier à Paris, même si on a bien envisagé la péniche (NDLR sourire). Nous avons donc opté pour la Méditerranée. Je ne voulais pas quitter Paris pour Nice, une autre grosse métropole. Entre temps, Henri a signé un contrat à l’année pour gérer un voilier, le bateau est pour l’instant en remise en état à Pise. On avait eu l’occasion lors de vacances en 2019 de découvrir Menton et on avait eu un coup de cœur. La décision s’est donc imposée naturellement.

Ce que j'y ai trouvé

Nous y sommes que depuis quatre mois, mais c’est le bonheur ! J’ai l’impression d’être en vacances tout le temps, il fait beau tous les jours, on ne se pose pas de question… (surtout cet été 2021…). Tout le long de la ville, c’est la plage, j’y vais souvent le matin nager une heure. Le reste de la journée, je travaille. En plus de mon activité de Consultante RH, je fais un Master « People and Organisation Development » à l’Université du Sussex. Ce qui me plait à Menton, c’est que tout est concentré, je ne conduis pas, je fais tout à pied. Notre qualité de vie a changé du tout au tout.

Pour le moment, nous avons loué un logement meublé le temps de passer une année complète pour ressentir la ville à toutes les saisons. On a eu la chance de trouver un appartement traversant est/ouest avec deux balcons. Alors c’est déjeuner sur l’un et dîner sur l’autre ! Les gens nous disaient que Menton est une ville de vieux, c’était vrai il y a 20 ans, mais ça ne l’est plus.

Ce que j'aime faire à Menton

J’adore aller aux halles de Menton acheter des citrons, des petites courgettes, des fleurs de courgettes, découvrir les spécialités comme la socca, une sorte de crêpe toute fine avec de la farine de pois chiche, c’est délicieux… et sans gluten ! Je vais aussi souvent sur un autre marché près de la gare routière, j’aime discuter avec les producteurs qui parlent de leurs produits avec passion : une petite dame est spécialisée dans les cerises et en propose pas moins de cinq variétés ! Et puis, on est proche de l’Italie, il y a plein de petits cafés et de glaciers ! Nous avons aussi  commencé à découvrir la ville : les différents jardins, l’influence de Cocteau, le festival de musique classique… il y a de quoi faire !

Ce que j'aime faire dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Nous adorons la proximité avec l’Italie. On va régulièrement à Vintimille y faire nos courses, les produits sont tellement bons et beaucoup moins chers ! Le jambon San Daniele que je payais 90 € le kilo au Bon Marché n’est qu’à 27€ le kilo à Vintimille. On découvre aussi des villes pleines de charme comme Bordighera ou San Remo.

Ce que j'aime moins

En arrivant, j’ai été frappée par la différence de rythme. J’étais un peu dans l’esprit speed parisien où tout est disponible tout de suite. Ici, il faut s’habituer aux magasins qui ferment entre 12h30 et 15h, au cinéma qui ne diffuse le film que vous recherchez en VO que dans deux semaines. Au début, on s’agace, puis on rentre dans un rythme différent, il faut prévoir ses activités.

Mon quartier préféré de Menton

Actuellement, nous sommes dans un quartier résidentiel à 10 minutes de la gare. C’est très pratique car on prend souvent le train pour aller à la plage de Roquebrune, à Monaco, à Vintimille ou à Nice. Par contre le quartier compte peu de commerce alentours. Par la suite nous pensons habiter soit dans les hauteurs de Menton, soit dans le centre-ville.

Envie de découvrir d'autres villes ?

Découvrez notre classement des villes idéales pour la randonnée !

Découvrez d'autres témoignages !

Vivre à Cannes

Céline : “J’apprécie l’effervescence des festivals et des touristes, tout en ayant la possibilité de déconnecter avec la mer et de me retrouver dans la nature”.

Lire la suite »

Vivre à Hyères

Bénédicte : “Ici, l’éducation est tournée vers le sport en plein air : cours de sport sur la plage, voile au centre aéré et classe verte sur l’île de Porquerolles… Le paradis pour une famille !”

Lire la suite »

Vivre au Mans

Camille : ” Le Mans est une ville de contrastes, tant dans l’architecture, l’ambiance, que l’urbanisme. ”

Lire la suite »

Vivre à Montpellier

Nicolas et Céline : “On apprécie de pouvoir rejoindre la mer en tram, le soir on peut décider de pique-niquer sur la plage de Carmon et en une petite demi-heure on y est !“

Lire la suite »

Laisser un commentaire

TOUS VOS COMMENTAIRES