Clic ta ville

Partagez l’article sur vos réseaux :

" A Bordeaux, on sent la douceur de vivre de la province tout en ayant l’animation et l’ouverture culturelle."
Amélie
De retour en France en 2018
" A Bordeaux, on sent la douceur de vivre de la province tout en ayant l’animation et l’ouverture culturelle."
Amélie
De retour en France en 2018

Vivre à Bordeaux

Pourquoi venir vivre à Bordeaux ?

La famille et la nature ! Après dix ans de Chine et de vie trépidante, très urbaine, j’avais besoin de m’immerger dans la nature.  J’avais aussi envie de me ressourcer dans un environnement familial. Mes parents, eux-mêmes expatriés au long cours avaient choisi Bordeaux et ma sœur, de retour de La Réunion les avaient rejoints. Bordeaux, une ville à taille humaine, proche de la mer et de la montagne m’a donc semblé la ville idéale pour poser mes valises.

Ce que j'y ai trouvé

Tout ce que je recherchais !   Moi qui avais fait pas mal de voile enfant, je suis ravie de pouvoir rejoindre la mer et les lacs en ¾ d’heure. Dans la ville même, j’adore la présence de la Garonne et des jardins comme le Parc Rivière avec ses jardins potagers, le Jardin Public et ses magnolias, le Parc Bordelais…. J’apprécie aussi de tout pouvoir faire à pied, en vélo ou en tram. Il y a plein de pistes cyclables, c’est très facile de circuler à Bordeaux, je ne prends quasiment pas la voiture. Enfin, j’aime le côté international, entendre parler espagnol, anglais, russe dans la rue….

Ce que j'aime faire à Bordeaux

Au début, j’ai fait toutes les visites initiatiques de la ville : monter à la flèche Saint-Michel ou encore mieux à la Tour Pey Berland d’où l’on surplombe la cathédrale et la ville à 360 °, descendre la rue Sainte-Catherine (NDLR la plus longue rue piétonnière d’Europe), du quartier élégant du Triangle d’or au cours de la Marne, bigarré et populaire avec le marché des Capucins, on a l’impression de changer de ville ! Venant de Chine, j’ai aussi goûté à tous les plaisirs gourmands qu’offre la France et particulièrement aux pâtisseries girondines : pas seulement les Canelés, mais aussi les Puits d’Amour et les Dunes Blanches, des sortes de chouquettes garnies de crème pâtissière, une tuerie !  Avec mon ami, nous adorons aussi les boulangeries bordelaises ; l’une de nos préférées étant Antone avec sa brioche tressée, son pain aux graines et aux fruits ou encore un seigle feuilleté au sésame noir… absolument délicieux ! 

J’ai aussi mes rituels culturels : l’Utopia, ce cinéma aménagé à l’intérieur d’une église, la librairie Mollat, une véritable institution où je peux passer des heures, le Musée de la Marine où a eu lieu une exposition sur Sempé, un dessinateur bordelais, l’Institut Bernard Magrez où l’on découvre des artistes en dégustant les meilleurs crus… C’est sans compter les innombrables terrasses et « rooftop » où flâner pour apprécier la vie et les toits bordelais, comme par exemple ai Mama Shelter ou à HéMo. A Bordeaux, on sent la douceur de vivre de la province tout en ayant l’animation et l’ouverture culturelle. Ici, c’est la première fois que je me sens autant française mais en restant citoyenne du monde.

Ce que j'aime faire dans la région Nouvelle-Aquitaine

Aller respirer l’air de la mer ! En prenant le train, en 30 minutes on est à Arcachon, ce qui permet d’éviter de sacrés embouteillages, surtout au retour… On a tout de suite le sentiment de partir en voyage ! Parfois, nous rejoignons Lacanau Océan en vélo, en empruntant la Vélodysée, le long d’une ancienne voie ferrée avec ses anciennes petites gares. De là, il y a une multitude de pistes cyclables à travers les dunes et les pins, c’est juste sublime !  Puis on descend jusqu’à Lège-Cap-Ferret et on traverse le bassin en bateau, une véritable aventure ! Avec mes parents, nous avons aussi découvert le plaisir des Jazz & Wine, des soirées concerts dans les châteaux médocains lors des douces soirées d’été, on attend la réouverture cet été avec impatience !

Ce que j'aime moins

Franchement ça ne me vient pas…  Ah si l’humidité ! On sent quand même l’hiver un froid assez humide et l’été, c’est presque comme à Shanghai !  

Mon quartier préféré de Bordeaux

Actuellement, je vis pas loin du Jardin Public, un quartier très paisible que j’aime beaucoup… Pas trop loin des Chartrons, “The place to be” ! Et des Halles de Bacalan où j’aime beaucoup aller goûter des tapas girondines sur le pouce. Mais pour s’agrandir, on va se rapprocher du quartier de la gare, en pleine mutation avec la Boca FoodCourt, la MECA, ce très beau centre culturel qui a ouvert quai de Paludate.  Sans oublier la proximité avec le marché des Capucins (le plus grand marché couvert de Bordeaux, un incontournable !). On va découvrir un autre visage de Bordeaux !

Découvrez notre classement des villes créatrices d'emplois !

Découvrez notre classement des villes de mobilité douce

Découvrez d'autres témoignages !

Vivre à Rouen

Félicie : ” Rouen, c’est une vraie ville d’artistes. On a aussi la chance d’avoir un centre-ville avec encore beaucoup de petites boutiques indépendantes “

Lire la suite »

Vivre à Toulouse

Adel : “J’ai choisi Toulouse car il y a une vraie solidarité entre les entrepreneurs. Les gens sont accueillants !”

Lire la suite »

Un commentaire

  • Amélie
    8 avril 2022 à 10h03 Répondre

    Merci pour cette mise en lumière ! En effet je suis très contente d’avoir emménagé à Bordeaux après tant d’années à l’étranger. Bordeaux est une ville assez grande pour que ça bouge, et en même temps à taille humaine. Cette ville tout comme cette région me correspondent bien à l’heure actuelle. (📸 Crédits portrait by Olivier Sanchez : https://www.malt.fr/profile/oliviersanchez1).

Laisser un commentaire

TOUS VOS COMMENTAIRES